PDA

Archiv verlassen und diese Seite im Standarddesign anzeigen : Gesamttext für Eva - französisch



Manfred La-Fontaine
17.02.2019, 11:00
(http://forum.modern-art.net/showthread.php/5937-Position-des-Brunnens-von-Kermore-Karte) Manfred La Fontaine

Les énigmes de la fontaine en pierre de Kermore


enquête

introduction

La fontaine en pierre de Kermore

Le mystérieux menhir de Kermore

Le coeur de pierre de Kermore est-il d'origine celtique?

Découverte à la fontaine de l'âge de pierre de Kermore, Bandkeramik, Silex

Gravures et pierres de bol au puits de Kermore

Mégalithes à moins de 100 m

Autres structures mégalithiques de la région (distance de 1 à 5 km)

Les quatre fontaines de Kermore

Kermore au fil des millénaires

Position de la fontaine de Kermore - carte

FAQ, le nom Kermore sur Internet

source

==2===
introduction

Le puits préhistorique de Kermore est situé près du village de Séglien dans le Morbihan (Bretagne). Sur la route D-782 reliant Pontivy à Guémene-sur-Scorff, à environ 12 km de Pontivy, une route municipale facile à naviguer se branche à gauche. Après 80 m, vous arrivez au chêne de Kermore, vieux de 400 ans.
À côté de cela est un parking pour les visiteurs. À travers le parc de Kermore, vous pouvez rejoindre la fontaine en quelques minutes.
Jusqu'ici, la plante mégalithique de Kermore a été classée dans n'importe quelle catégorie connue. Ce n'est ni un dolmen ni un tumulus. En raison des découvertes, l'âge est d'au moins 7 000 ans. Position géographique: 480523,7 N - 030520,8 O, saisie dans les appareils de navigation: Séglien, Kermore ou Séglien, Lieu dit de Kermore.
La fontaine en pierre de Kermore
La fontaine est entourée d'immenses blocs de pierre. Celles-ci sont nichées et forment trois piscines dans lesquelles l'eau s'accumule. Les mégalithes utilisés pour les piscines pèsent jusqu'à 6 tonnes. Au moins deux des grosses pierres ont été travaillées: le "petit menhir" et le "coeur de pierre". Un troisième mégalithe repose sur un socle en pierre.

La "pierre angulaire" pèse environ 45 tonnes, n’a pas été transformée et n’a apparemment pas été déplacée. Il a une cavité qui forme une sorte de "toit" au-dessus de la fontaine.

La source principale de l'usine de puits de Kermore se trouve à gauche, à environ 10 mètres du gros bloc de pierre. Une pierre plus grosse d'un poids d'environ 2 t et plusieurs pierres plus petites forment un bassin de fontaine d'un diamètre de 1,50 m.
Le cube de pierre travaillé latéralement ne fait probablement pas partie de la fontaine d’origine de l’âge de pierre, mais fait partie de l’enceinte en granit d’une fontaine construite directement à côté de la source. Il a apparemment été construit par les habitants de la ferme de Kermore ou du moulin de Kermore et a environ 200 ans. La "pyramide de pierre" ci-dessus a été construite il y a seulement 60 ans.

La fontaine était principalement utilisée pour fournir de manière fiable l'environnement avec de l'eau de source fraîche. Dans un recoin de la "pyramide de pierre" se trouve une statue de saint Anna.

Un autre drain de source a été creusé il y a environ 30 ans et est situé au-dessus de la source principale au nord-ouest, à environ 25 mètres. L'eau de cette source était principalement utilisée pour abreuver le bétail à proximité.

Une source de formations rocheuses remarquables et fiable, même pendant les étés chauds, bien sûr, pour les gens de tous les âges. Ainsi, l’usine de puits de Kermore a été conçue très tôt et a été adaptée aux besoins de chaque âge et de chaque habitant.

Vue générale de la source de Kermore

===== 3 ===== Le mystérieux menhir de Kermore

Cette pierre taillée massive est particulièrement difficile à classer:

Lors de la purification de la fontaine en pierre de Kermore en 2008 par Manfred Keppeler, un archéologue passionné, un grand menhir taillé a été découvert. Il mesure environ 1,50 m de haut, 75 cm de large et 50 cm de profondeur. Son poids est d'environ 500 kg. La pierre a une forme inhabituelle, d’aspect abstrait, qui permet des interprétations très différentes.
Le tiers supérieur de la pierre est formé d'un triangle rectangle. Le côté opposé à l'angle droit du triangle (hypoténuse) est également biseauté latéralement. La pointe biseautée de la pierre a une surface lissée. La zone triangulaire était à l'origine plus grande; il manque un morceau de 15 x 20 cm d’un côté du triangle.
Dans le tiers inférieur de la pierre, le matériau a été enlevé sur toute la largeur de la pierre. Volume total du matériau retiré: 50 cm x 70 cm x 7 cm. Ce travail de pierre extensif est également une indication que la forme actuelle de la pierre n'est pas d'origine naturelle.
Le dos de la pierre est plat et n'a pas de traitement reconnaissable. La pierre semble très puissante et donne l’impression d’une sculpture abstraite.

interprétation:

Evidemment, tout d'abord, il y a une adaptation du menhir à l'âge de pierre. Juste à côté du menhir, à une distance de 1 m, se trouve une pierre horizontale avec plusieurs dépressions circulaires. À 70 m à l’est, dans la cour de Kermore, se trouve également une pierre en coquille, typique du traitement de l’âge de la pierre. Les plus vieilles pierres de coquille ou de pot sont attribuées à l'âge de pierre moyen (8000-4500 av. J.-C.). 1.) pierres de bol

Il existe des sculptures en pierre dans la culture celtique, mais leur interprétation est également difficile. Le coeur de pierre à côté du menhir pourrait indiquer qu'il a été travaillé par des tailleurs de pierre celtiques. Les représentations en forme de cœur par lesquelles les Celtes et les blocs de sel en forme de cœur sont historiquement sécurisés. 2.) blocs de sel en forme de coeur

Gravures à la craie dessinées: "mano in fica" ("Fingerfeige")?


Une culture des menhirs et du cœur par des tailleurs de pierre romains est probable. La fontaine de Kermore se trouve à seulement 600 mètres de l'ancienne voie romaine Carhaix - Pontivy.



La forme de la pierre et les structures superficielles peuvent être interprétées comme des mains; il est difficile de savoir s'il s'agit d'une main avec un index étendu ou d'un "pli de doigt".



Le bras droit et l'index (digitus salutaris) tendus vers le haut étaient le geste de bienvenue le plus répandu dans l'empire romain. Depuis le menhir mais représente la main gauche, il est plus probable que le mano en fica. 3.) digitus salutaris

Le "doigt", avec le pouce entre l'index et le majeur, était un symbole de fertilité et de chance dans la Rome antique. En tant qu'amulette, le "mano in fica" était également utilisé pour conjurer les mauvais sorts. 4.) mano dans le fica

Une analyse au C-14 (datation au radiocarbone) du matériel végétal a permis de prouver que le petit Menhir 1680 (+ - 30 ans) avait été renversé.
Menhir ou sculpture abstraite? (La couleur a changé de représentation)

======= 4 ===

Le coeur de pierre de Kermore est-il d'origine celtique?

La "forme de coeur" n'a rien à voir avec la forme du coeur humain. C'est plutôt la représentation abstraite du sein de femme, ou des fesses. La Vénus de Willendorf âgée d'environ 30 000 ans, par exemple, présente des caractéristiques correspondantes. 5.) Vénus de Willendorf

Les gens de l'âge de pierre étaient familiers avec ces formes; La forme du cœur n’a peut-être pas été considérée de la même manière, c’est-à-dire que la pointe vers le bas, mais inversement.
D'autres interprétations supposent que la forme du cœur est une feuille de figue ou de lierre stylisée.

En raison de la position et de la forme claire du cœur de pierre de Kermore, il est fort probable que ce ne soit qu’un "rocher remarquable".
Si le petit menhir, situé à 3 mètres du cœur de pierre, se voyait attribuer le forum d'un doigt de gant, une interprétation intéressante de l'ensemble serait alors possible: la pierre du cœur dans le forum d'une feuille de figuier et le menhir du forum d'un figuier pourraient être considérés comme une représentation symbolique de l'amour.

Les Celtes connaissaient la forme du coeur. La production de blocs de sel en forme de cœur a été transmise. 2.) blocs de sel en forme de coeur

Bande de céramique à la fontaine de Kermore

L'une des questions les plus passionnantes en rapport avec le puits de Kermore est la suivante: ce fragment peut-il être associé à la céramique dite du groupe?


Le fragment a une taille de 5 x 4 cm et une épaisseur moyenne de 8 mm. Les surfaces de fracture présentent une décoloration sombre au centre de 2 à 3 mm de large. En raison de la courbure peut être fermé sur un bol d'un diamètre de 30 cm.
Le fragment peut probablement être attribué à la soi-disant céramique de bande, ce qui donne un âge approximatif de 7 000 ans. 6.) céramique de bande

Un bref aperçu de l’histoire mouvementée résulte des tessons trouvés au puits principal et de son parcours. Au cours des millénaires, quelques pichets et bols en terre cuite sont probablement allés se briser. La plupart des fragments proviennent principalement de céramiques très simples "grossières".
Certains fragments, cependant, sont très minces. Les vaisseaux d'origine n'étaient donc pas adaptés à un usage quotidien, mais plutôt des vaisseaux sacrificiels.


Outils de Silex à la fontaine de Kermore

Silex est à la fois un type de rock dur et flexible. Il est également appelé silex, car il est approprié pour générer des étincelles et donc pour allumer un feu. Silex était l'acier de l'âge de pierre et était utilisé pour fabriquer une variété d'outils. 7.) Silex

Dans les environs immédiats du petit menhir, deux outils ont été trouvés chez Silex. Ainsi que d'autres fragments de silex et divers outils en quartz.

===== 5 ===

Gravures et pierres de bols au puits de Kermore et dans les environs immédiats

Les gravures précédemment découvertes au puits de Kermore sont principalement sur une pierre. Cette pierre était recouverte de terre jusqu'à il y a quelques années. Les gravures étaient ainsi protégées des intempéries et des dommages. Il y a deux petits bols visibles, ainsi que des rainures, une rainure annulaire et une rainure semi-circulaire. Il n'y a pas d'interprétation pour les gravures pour le moment. D'autres gravures sont sur le petit Menhir. 8.) Gravures de l'âge de pierre


Les dépressions en forme de coupe ou coupées étaient typiques d'une partie de l'âge de pierre. Des pierres de coquillage ou de marmite datées de 50 000 ans Chr au néolithique de 4500 à 1500 av. . Fait Chr.

environ À 50 mètres du puits de Kermore se trouve à proximité immédiate de la ferme de Kermore une très belle et grande pierre. À côté, un bassin taillé dans la pierre 1.) les pierres du bol

Il y a plusieurs mégalithes à moins de 100 mètres de la fontaine de Kermore

Un groupe de blocs de pierre est situé à 80 mètres au sud-est du puits. Deux des mégalithes ont des rainures profondes qui empêchent les cordes de glisser lors du transport. Cet appareil était déjà connu à l'âge de pierre. Les pierres ont apparemment été transportées à cet endroit pour y être érigées ou pour créer une plante mégalithique.

Même ces mégalithes n'ont pas été épargnés par le zèle chrétien. Au moins deux des gros blocs de pierre ont été dynamités. Sur les fragments, les trous de forage nécessaires sont clairement visibles.

Les "bâtiments païens" ont non seulement été explosés, mais les fragments ont probablement aussi été "distribués" au moyen d'une équipe de boeufs. Même maintenant, après la destruction, les blocs de pierre massifs sont impressionnants.

Rainures de corde pour le transport des blocs de pierre massifs
Un autre mégalithe est situé dans la cour de Kermore. Il mesure 2 m de haut et 8 t de poids. Jusqu'en 1998, il était en position horizontale et presque entièrement recouvert de terre. Il n'a pas de gravure ni d'autres traces de montage, mais impressionné par sa forme régulière.

Dans la cour du moulin de Kermore, il y a aussi un menhir. Il a également environ 2 m de haut. Derrière le moulin, vous pouvez imaginer le chemin qui existait auparavant entre le moulin et le puits de Kermore. Le nom Kermo'ch a également été utilisé pour le moulin, ce qui signifie "maison sur le sentier des sangliers".

==== 6 ===

Structures mégalithiques autour de Kermore (1 - 5 km)


Près de Kermore se trouvent deux monuments de l'âge de pierre:

l'avenue de Saint-Nizon (Malguenac) est à seulement 1 km.


Et l'avenue couverte de Cleguerec "Bot-er-mohed".
C'est à environ 5 km


Les quatre fontaines de Kermore

Le nom de la "fontaine de Kermore" n'est pas tout à fait exact. En fait, l'eau coule actuellement de quatre puits. Le débit d'eau le plus fort est probablement le puits le plus ancien à observer. Le bassin d'admission se compose de deux blocs de pierre massifs et de plusieurs blocs de pierre plus petits formant un bassin circulaire.

Juste à côté se trouve un bassin entouré de grosses pierres de granit. Au-dessus de ce bassin se trouve une pyramide en pierre avec un renfoncement rectangulaire dans lequel Anna est localisé.

À l'est, à environ 10 mètres du puits principal, il y a un énorme rocher sous lequel l'eau s'accumule également. Devant le rocher, plusieurs gros blocs de pierre sont imbriqués les uns dans les autres, formant ainsi trois bassins.

À environ 20 mètres plus loin, dans une direction nord-ouest, se trouve un puits qui a été creusé il y a seulement quelques années. Cette fontaine est en forme d'anneau entouré de petites pierres.
On peut observer que la source principale fournit de l’eau douce même pendant les années les plus sèches. De même, les étangs situés devant le gros rocher ne s'assèchent pas.

Les éclats de poterie ont été trouvés uniquement dans la zone de drainage du puits principal. On peut supposer que, même il y a des millénaires, ce puits était principalement utilisé.
Une des questions restées sans réponse fait référence aux "bassins" situés devant le bloc principal. Comme le débit d'eau des puits a changé au cours des millénaires, il n'est pas certain que les "bassins" aient été utilisés pour stocker l'eau.

======== 7 =====


La fontaine de Kermore au fil des millénaires


L'époque moderne en Bretagne fut malheureusement aussi celle de la destruction des vieux bâtiments. De nombreux tumulus, dolmens et menhirs ont été "christianisés" ou simplement détruits.
Les mégalithes de Kermore n'ont pas été épargnés. Une analyse C-14 du matériel végétal a permis de prouver que le petit Menhir 1680 (+ - 30 ans) avait été renversé.
On peut supposer que, également à cette époque, la grande formation de pierre, située à 80 mètres au sud-est du puits, a explosé. Deux gros menhirs pourraient être assemblés à partir des fragments.


Il est très probable que lors de la construction de la ferme de Kermore ou de celle de Kermore, le puits situé à côté du monument de l'âge de pierre était couvert d'immenses blocs de granit. Depuis ce puits jusqu'à la fin du 19ème siècle, le moulin de Kermore était alimenté en eau potable.

Comme on peut le voir à partir de récits anecdotiques, il existait un rituel à cette époque, qui devrait être utile dans les maladies des os. Pour cela, il a fallu encercler le monument de l'âge de pierre à trois reprises. Il est intéressant de noter que non pas la fontaine n’était entourée par l’enceinte de granit, mais le grand rocher «païen».


En 1960, une pyramide en pierre a été construite sur l'enceinte en granit du puits principal. Dans un recoin de la pyramide était, ou est toujours une petite figure, le hl. Anna représente. La pyramide en pierre et la figure ont été inaugurées lors d'une cérémonie religieuse.

L'ancien propriétaire de Kermore a signalé que des processions en l'honneur de Saint Anna ont été effectuées. Le terrain étant très humide, les dépressions existantes, dans lesquelles l'eau s'est accumulée, ont été entassées avec de la terre. La plupart des pierres de la structure mégalithique ne pouvaient être devinées qu'à partir de ce moment.


Vers la même période, le moulin de Kermore a changé de mains. Le gué traversant le ruisseau voisin (Frétu) n'étant pas praticable en voiture, le nouveau propriétaire décida de prendre diverses mesures de construction. C'était toi. a. avec une grande excavatrice l'étang de Kermore creusé et un barrage avec un drain réglable (moine) construit.
L’eau a été retenue par le barrage nouvellement créé et battable et a partiellement inondé les zones précédemment utilisées pour la culture de légumes et le pâturage. Par la suite, les travaux de construction, l’inondation des terres et le nouveau tracé ont provoqué une vive irritation entre voisins, qui a duré jusqu’en 2008 et qui a finalement dû être clarifiée par les tribunaux.
On peut supposer que les positions des plus grosses pierres ont été modifiées lors des travaux d'excavation mécanique. Certaines pierres ont probablement été utilisées pour renforcer le barrage. Une table en pierre située sur le barrage de l’étang n’a certes pas été transportée sur une longue distance, mais assemblée à partir du «matériau environnant».


Vers 1970, l’un des habitants de Kermore a estimé que l’eau du puits de granit n’était pas assez propre pour "faire cuire la soupe". Il a donc creusé pour trouver de l'eau à 30 mètres au nord-ouest de la source d'origine. Il couvrit le nouveau puits avec du grillage pour empêcher les animaux de rentrer. Dans le drainage de cette source, un bassin supplémentaire a été creusé, qui a servi de bain de bétail. Le creusage de l'eau a probablement réduit la quantité d'eau sortant du rocher central.

Vu de loin, les activités des résidents semblent discutables. Mais alors que l’intérêt pour les dolmens ou les menhirs se limitait à les utiliser comme matériau de construction après l’âge de la pierre, au plus tard après l’époque des Celtes, le puits de Kermore était continuellement utile et en conséquence utilisé.
Tout d’abord, le gros rocher et l’eau douce disponible en été constituaient les conditions idéales pour un camp. Au cours des millénaires, diverses mesures de construction ont été prises, dont l'ampleur ne peut être que spéculée.

Une bonne idée de la destruction délibérée peut être obtenue en examinant de plus près le groupe de pierres opposé dans la région de la municipalité de Saint-Nizon / Malguenac. De toute évidence, de gros blocs de pierre, probablement debout, ont été simplement réduits en morceaux. Ne pas chercher de pierres pour construire des maisons, non, il a été détruit pour exploser. Les fragments sont donc toujours là et forment un puzzle qui attend d’être assemblé.

Manfred La-Fontaine Kermore le 3 novembre 2018
== 8 ===

Position de la fontaine de Kermore - carte

La fontaine de Kermore (La Fontaine de Kermore)

peut être trouvé sur google maps.


FAQ - Questions au puits de Kermore


Signification du nom Kermore,

- Le nom Kermore / Kêrmore vient de la langue bretonne. Plus récent, le nom breton d’au moins 300 ans peut être interprété assez facilement; le nom Kermore semble être plus ancien. La langue bretonne autorise donc plusieurs sens du mot Kermore.
La première partie du nom "Kêr-" est un élément commun des noms de lieux bretons: ville, village ou hameau.
Le deuxième élément "-more" indique une caractéristique naturelle: grande ou significative. Ainsi, la traduction possible de Kêrmore est "grand village" ou "lieu significatif". Comme Kermore ne se compose que de quelques bâtiments, Kermore peut être traduit par "lieu significatif". Le nom breton a probablement fait référence à l'ancien, une grande importance du lieu.

Quelles variantes du nom Kermore existe-t-il sur Internet?
- Variations sur les moteurs de recherche: Kermore, Kermor, Kêrmore. Kermor, Kenmor, Kermor, Kermoch, Kermore, Kermove, Cermor, Cermore, Cermore, Kermoch, Kermogh, Ker-mor, Ker-more, "Kermore", #Kermore.
Certains noms de cette liste ont peu à voir avec "Kermore": par exemple, Kêr et Ken sont des éléments fondamentalement différents.


Pourquoi la fontaine a-t-elle été découverte seulement maintenant?

- Jusqu'à il y a environ 10 ans, la plupart des pierres n'étaient pas ou seulement reconnaissables de manière superficielle. En 2008, les pierres ont été nettoyées et même la terre meuble a été enlevée superficiellement. C'est seulement à ce moment-là qu'il est devenu évident qu'il ne s'agit pas d'une accumulation naturelle de roches.


À quel âge date la fontaine de Kermore?

- En raison des gravures et des trouvailles, on peut supposer que l’âge est supérieur à 7 000 ans.
9

sources:

1.) pierres de bol
Blocs de pierre ou dalles de roche sur lesquelles se trouvent des dépressions en forme de coquille, principalement hémisphériques. ou artificiel Origine Les bols montés sur l'homme ont un diamètre de quelques centimètres. Si les traces de traitement sont patinées, l'art. Parfois, à peine se détache du processus naturel formé par les processus d'érosion. Différencier les coquilles. http://www.hls-dhs-dss.ch/textes/d/D18758.php (http://forum.modern-art.net/showthread.php/5937-Position-des-Brunnens-von-Kermore-Karte)
PIERRE SHELL
Pierres appelées coquillages ou pierres de cuve en raison de leur empreinte. On a constaté que les cailloux du monde entier contenaient un petit cadeau (graine, aiguille, pièce de monnaie, ruban, fleurs, etc.).
Le plébiscite associe aux puits des idées mythiques sur les elfes et les nains qui vivaient parmi les pierres. http://www.terraner.de/Lexikon.htm


2.) blocs de sel en forme de coeur
Afin de promouvoir davantage les ventes, des blocs en forme de cœur faits de sel ont été fabriqués à Hallstatt (l’apparence de la marque étant encore récente). Ce n'était pas juste un gag, mais aussi une preuve de qualité.
https://www.revierpassagen.de/26329/das-weisse-gold-der-kelten-salz-haelt-auch-uralte-fundstuecke-frisch/20140821_1145


L’excursion de trois jours «Celtes» a tout d’abord conduit au musée archéologique de Kelheim, en Basse-Bavière, puis au parc archéologique d’Altmühltal ... Qu'il s'agisse de traces de dégradation en forme de cœur dans le "Herzkammer" ou de la découverte originale du plus vieil escalier en bois du monde exposé dans l'exposition spéciale de Herne, à 135 mètres Terre - la visite de la mine de sel a eu de nombreuses surprises.
https://www.lwl.org/pressemitteilungen/mitteilung.php?34417


Les premiers gros producteurs de sel auraient pu être des Celtes dans le Hallstatt actuel en Autriche. Le nom indique déjà l'extraction du sel: la syllabe "Hall" remonte à ᾁλσ, le mot grec pour sel. À Hallstatt, les hommes avaient déjà ciselé au 14. Century v. Chr. Morceaux de sel gemme de la montagne. Vers 800 - 400 av. J.-C., la production explose alors. Dans les vastes salles minières souterraines, des hommes vêtus de fins manteaux de laine colorée frappent à la lumière de Kienspänen de gros morceaux de sel en forme de cœur provenant des murs de la montagne - et s'enrichissent grâce au commerce.
https://www.erih.de/wie-alles-begann/geschichte-ausgewaehlter-industriezweige/salz/


3.) digitus salutaris
Lever la main droite (éventuellement avec l'index étendu (digitus salutaris / doigt de voeux)): salutation ou geste de paix

4.) la jalousie
En tant que main de figue (figurine de jalousie, "montrez à quelqu'un le gros pouce", gode ou "montrez la figue", mano en fica, mano fico, frz faire la figue, ital jusque la fica), on appelle un geste de la main, dans lequel le pouce est pincé entre l'index et le majeur.
Les figues (ficus latins) et les raisins étaient autrefois des attributs du dieu du vin et de la fertilité Dionysus / Bacchus. Ainsi, en italien, le mot "Fica" désigne non seulement la figue en tant que fruit, mais également la vulve et est un mot vulgaire.
Dans la Rome antique, la main de figue était un symbole commun de fertilité et de chance et servait d'amulette pour conjurer les mauvais sorts. Il a également été utilisé comme symbole par les Teutons.

5) La Vénus de Willendorf
est connu et célèbre bien au-delà des frontières de l'Autriche. Le site est maintenant accessible au public et accessible par un escalier et un sentier situé juste au-dessus de la voie ferrée, dans la construction de laquelle le personnage a été retrouvé en 1908.
L'original peut être vu aujourd'hui au musée d'histoire naturelle de Vienne. Sur le site même, la Vénus est surdimensionnée et donne une image impressionnante. Un petit tableau explique les différentes couches de peuplement et leurs trouvailles.

Le petit musée situé juste en dessous du site n'était malheureusement pas ouvert lors de notre visite, mais il est tout aussi intéressant pour les personnes intéressées par la préhistoire.
Depuis le site où vous pouvez vous asseoir sur un banc, vous avez une vue magnifique sur le Danube. https://www.tripadvisor.at/ShowUserReviews-g190424-d2078393-r436628860-Venus_of_Willendorf-Krems_an_der_Donau_Lower_Austria.html (http://forum.modern-art.net/showthread.php/5937-Position-des-Brunnens-von-Kermore-Karte)

6.) Céramiques
La céramique de bande (environ 5 600 - 5 000 av. J.-C.) Début du néolithique (néolithique)
Nommée au stade le plus ancien du néolithique, la Linear Ribbon Ceramics (LBK) ou Bandkeramische Kultur, sont des ornements caractéristiques de la vaisselle en argile. Dans l’argile encore humide, une ligne tracée marquait des bandes qui couvraient le corps du navire de manière arquée, ondulée ou sinueuse. http://www.landschaftsmuseum.de/Seiten/Lexikon/Bandkeramik.htm (http://www.landschaftsmuseum.de/Seiten/Lexikon/Bandkeramik.htm)

7.) Silex - silex

==== 10 ====


Alors les artistes voient la fontaine de Kermore
Plus de 80 artistes ont été inspirés par Kermore et ont présenté la fontaine dans leurs œuvres.