Le puits de Kermore depuis des milliers d'années


Les temps modernes en Bretagne ont malheureusement été aussi le temps de la destruction des vieux bâtiments. De nombreux tumulus, dolmens et menhirs ont été "christianisés" ou simplement détruits. C'est aussi ce qui s'est passé avec le puits de Kermore.
L'analyse du matériel végétal avec le C-14 a prouvé que le petit menhir avait été retourné en 1680 (+- 30 ans). Il est probable qu'au même moment, la grande formation de pierre située à 80 m au sud-ouest du puits a été dynamitée. A l'origine, il y avait probablement deux ou trois grands menhirs.






Lorsque la ferme ou le moulin de Kermore a été construit, le puits à côté du monument préhistorique était bordé de grands blocs de granit. Ce puits a alimenté le moulin de Kermore en eau douce jusqu'à la fin du 19ème siècle.



Selon des anecdotes, il existait à l'époque un rituel pour soigner les maladies osseuses :
Il a fallu faire trois fois le tour du monument préhistorique. Il est intéressant de noter que ce n'est pas la fontaine de granit qui a été contournée, mais le grand bloc " païen ".



En 1960, une pyramide de pierre a été construite sur le revêtement de granit. Dans un creux de la pyramide se trouvait et se trouve encore une petite sculpture représentant Sainte Anne. La pyramide de pierre et la statue de Sainte Anne ont été consacrées par une cérémonie religieuse.





L'ancien propriétaire de Kermore a dit que pendant longtemps, il était habituel d'organiser une procession en l'honneur de Sainte Anne. La terre recouvrait presque toutes les pierres du complexe mégalithique à cette époque.
A peu près à la même époque, l'usine de Kermore a changé de mains. Comme le gué qui traversait le ruisseau (Frétu) n'était pas praticable en voiture, le nouveau propriétaire a décidé de faire d'autres travaux de construction.
Avec une grande pelleteuse, il a creusé l'étang de Kermore et construit un barrage à débit réglable (moine). Le nouveau barrage a endigué l'eau et a partiellement inondé les jardins et les pâturages de la région.
Par la suite, les travaux de construction, l'inondation du terrain et la construction de la nouvelle route ont causé beaucoup d'irritation chez les voisins jusqu'à ce qu'ils doivent finalement être réglés devant les tribunaux en 2008.
Il est possible que même les grosses pierres aient été déplacées à la suite des travaux. Certains d'entre eux auraient pu être utilisés pour renforcer le barrage.
Il est peu probable qu'une table en pierre, qui se trouve sur le barrage de l'étang, ait été transportée sur une longue distance.
En 1970, un habitant de Kermore a estimé que l'eau du puits en granit n'était plus assez propre pour " faire de la soupe ". Il a donc creusé un nouveau puits à 30 m au nord-ouest de la source principale. Puis il a entouré le nouveau puits d'une clôture pour empêcher les animaux d'entrer. A la sortie de cette source, il a creusé un petit étang pour abreuver les animaux. Ce nouveau puits a probablement réduit la quantité d'eau sortant du puits principal.
Rétrospectivement, les activités des résidents locaux semblent douteuses.
L'intérêt pour les dolmens et les menhirs de la préhistoire se réduit à l'utilisation de matériaux de construction. En revanche, le puits de Kermore a été utilisé de façon permanente.
Tout d'abord, le grand rocher et la quantité suffisante d'eau douce, même en été, étaient les conditions idéales pour la construction d'un camp. Au cours des millénaires, divers développements ont eu lieu, dont l'ampleur est très impressionnante et permet diverses interprétations.
Une vue plus claire peut être obtenue en regardant de plus près la destruction délibérée du groupe de pierres de l'autre côté de la commune de Saint-Nizon/Malguenac : il est évident que de gros blocs de pierre, qui se tenaient probablement debout autrefois, ont été simplement dynamités. Les pierres n'ont pas été utilisées pour construire des cheminées ou des maisons. Non, ils ont seulement été détruits !
Les fragments sont encore éparpillés et forment un puzzle qui attend d'être assemblé.


Manfred La-Fontaine


Kermore le 3 novembre 2018




Nouveau texte révisé

http://forum.modern-art.net/showthre...ed-La-Fontaine